Relic Hunters

Forum de Campagne
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Victor Eugène Fresson-Libeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Paris, Fr

MessageSujet: Victor Eugène Fresson-Libeaux   Dim 4 Sep - 0:33



Victor Eugène Fresson-Libeaux, est né le samedi 13 Avril 1889 dans le faubourg industriel de Saint-Ouen à deux pas des fortifications Nord de la ville de Paris. Fils unique, il grandit dans un environnement politisé sous l'influence de son père, instituteur et militant convaincu d'une mouvance politique connue sous le nom de Parti Ouvrier Socialiste Révolutionnaire.

A cette époque, la ville de Saint-Ouen est toujours sous le coup d'une transformation radicale initiée dans les années 1860. Sa population est passée d'un peu plus de 3.000 âmes à plus de 25.000 habitants, pour l'écrasante majorité des ouvriers. Cet environnement aura permis l'émergence de nombreux idéalistes inspirés par les écrits de Marx ou Engels.

Le 1er Août 1914 en fin d'après-midi, le tocsin est sonné dans les paroisses de la ville, les habitants se réunissent et découvrent l'ordre de Mobilisation Générale. Sans la mort de Jaurès la veille il y a fort à parier que l'ordre de mobilisation aurait été largement ignoré dans cette ville à majorité socialiste et que la grève générale préconisée par la S.F.I.O en pareille situation eut été appliquée. Au lieu de ça, l'Union Sacrée fait son oeuvre et après la surprise est apparue la liesse et l'élan patriotique. Victor est mobilisé.

A peine deux mois après sa mobilisation, Victor apprend la mort de ses parents lors d'un bombardement de la ville de Saint-Ouen par les forces allemandes lors de leur avance sur Paris. Il découvre les affres de la guerre mais aussi les liens de fraternités qui se nouent dans les conditions les plus extrêmes. Les premières grandes offensives laissent la place à la guerre des tranchées et aux assauts inutiles pendant lesquels des centaines d'hommes tombent sous ses yeux pour quelques mètres de terrain qui seront rendu à l'ennemi dans les heures ou les jours qui suivent leur capture.

En 1917, après les offensives ordonnées par le Général Nivelle sur le Chemin des Dames, Victor ainsi que des dizaines de milliers d'autres soldats se mutinent et demandent l'abandon des offensives à outrance. Victor, l'un des meneurs de la revendication est mis aux arrêts et comparaît devant un Conseil de Guerre. Il est jugé et condamné pour "Refus d'obéissance pour marcher contre l'ennemi". Il sera finalement gracié comme la majorité des mutins par le Président Pointcarré mais sera réaffecté dans une nouvelle unité et désigné pour accomplir les tâches les plus périlleuses. Quelques semaines après sa réhabilitation au sein de sa nouvelle unité, Victor est gravement blessé lors d'une reconnaissance d'un boyau allemand, il est ramené dans les lignes françaises et envoyé à l'arrière dans un hôpital de campagne situé sous une ancienne carrière de pierre.

Victor dépérit petit à petit dans cet univers de morts où la lumière du jour est inexistante, où l'air empeste et où la maladie et les infections emportent quotidiennement son lot de victimes. Il se raccroche tant bien que mal à la dernière chose qui le maintienne encore en vie, la morphine prodiguée par l'infirmière veillant sur lui. C'est en Août 1917 que Victor à bout de force et à l'article de la mort est accueilli dans le Monde des Ténèbres. Son cercueil, parmi des milliers d'autres est transféré vers l'arrière.

Dans les années qui suivent, il  entame son apprentissage avec celle qui lui aura donné l'Etreinte, Césarine Lazare, opportunément infirmière lors du premier conflit mondial. Victor découvre la non-vie et les codes qui la régissent, l'existence des clans et des sectes, leurs conflits larvés ou leurs guerres ouvertes, mais aussi l'existence de créatures que même la progéniture de Caïn apprend à craindre et à éviter.

En Août 1936, Victor fait partie des troupes anti-franquistes qui débarquent sur l'île d'Ibiza pendant la Guerre d'Espagne. Après plusieurs semaines de recherche il retrouve en Septembre un certain Raoul Villain, assassin de Jean Jaurès et acquitté par la justice lors de son procès qui s'est tenu en 1919. Son corps horriblement mutilé est retrouvé parmi les décombres, on suppose qu'il aura périt pendant les bombardements ayant eu lieu sur l'île. C'est lors de cet épisode que Victor s'est rendu compte que l'aboutissement de ses idéaux, de ses objectifs, n'étaient plus assujettis à un quelconque calendrier et que les Ténèbres lui permettrait d'avancer inexorablement. Le temps joue désormais en sa faveur, pour peu que la Géhenne ne soit qu'une fable ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tugais.com
Fred

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Paris, Fr

MessageSujet: Re: Victor Eugène Fresson-Libeaux   Dim 6 Nov - 15:45

Maddie Clarkson



  • Première rencontre avec les membres de la coterie le 24 Décembre 2006 lors d'un voyage à Maser, Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tugais.com
 
Victor Eugène Fresson-Libeaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ravitaillement en vol avec le Victor
» [Présentation] Victor*
» Victor allias alexy999
» estimation victor lambda
» [résolu]Victor Engine - Animated Battle mon archer ne fait aucun degats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relic Hunters :: La coterie de PJs :: Présentation-
Sauter vers: